J’ai décidé de me mettre à la course, super ! Mais comment choisir mes chaussures ? Morphologie, foulée, rythme, surface, anatomie, pointure et usure, voici les 3 critères à prendre en compte lorsqu’on choisit ses chaussures de running !

1. Les critères de choix

La paire de chaussures est l’élément primordial à la pratique du running, et avec toutes les marques sur le marché, difficile de faire son choix ! Une bonne paire de chaussures permet d’éviter les douleurs et les blessures ; le confort joue un rôle dans la motivation et le plaisir.
Pour courir sur un terrain dur comme la route par exemple, il faut privilégier des chaussures avec un amorti pour absorber les chocs, alors que les coureurs en forêt préféreront les chaussures qui assurent un bon maintien et une sécurité pour le pied.

2. L’entretien

Pour nettoyer vos baskets, évitez la machine à laver qui peut déformer les chaussures et les abîmer (la chaleur peut « cuire » le caoutchouc qui craque, et alors la chaussure est inutilisable). Préférez une brosse à poils souples pour l’extérieur, avec ou sans savon selon l’état de saleté. Pour l’intérieur, privilégiez un savon doux. Un peu de bicarbonate de soude dans la chaussure pour la nuit, et adieu les bactéries et mauvaises odeurs !
Pour les faire sécher, évitez aussi les rayons de soleil (décoloration), ou sources de chaleur (déformation) : les chaussures de running sont généralement respirantes, et sécheront toutes seules. Enfin, pour chouchouter au maximum ses chaussures, laissez-les reposer 24h entre chaque course, pour que l’amorti se reforme !

3. Le renouvellement

Il est recommandé de changer sa paire de chaussures tous les 700/800km, 1000km maximum, ou 500km pour les paires légères. Si vous ne savez pas la distance parcourue, certains signes peuvent vous alerter : si la semelle extérieure est élimée, si la semelle intermédiaire est ramollie ou visible, si le contrefort montre des signes de fatigue, s’il y a un trou en formation sur le dessus, bref, si elles sont visiblement usées. Les sensations sont également importantes : si vous vous sentez moins en sécurité, si le pied est moins bien tenu, si vous ressentez des douleurs, etc., là encore cela est peut-être une indication qu’il est temps de changer !