Les élastiques de musculation, élastibands ou bandes de résistance, permettent de travailler sur l’ensemble du corps en mobilisant les muscles et articulations. Financièrement accessibles et facilement transportables, ils sont idéals pour se muscler en douceur.

1. Les élastiques, pour qui, pour quoi ?

Les élastiques de musculation servent, comme leur nom l’indique, à se muscler. Ils permettent de travailler en douceur, sans à-coups, en maitrisant la tension donnée à l’exercice. Comme avec des sangles, on travaille avec le poids du corps. Seulement, du fait de leur composition élastique, on peut facilement intervenir sur la résistance, pour progresser petit à petit. On peut s’en servir avec un objectif de renforcement musculaire, mais aussi d’assouplissement, pour s’échauffer, ou encore pour la rééducation post-blessure et le retour au sport. Les élastiques ne nécessitent pas un gros investissement, peuvent se transporter partout, et sont accessibles à tous, quel que soit le niveau et l’objectif de travail.

2. Les bienfaits des élastiques

Ils sont aussi efficaces que des haltères ou des poids, tout en réduisant le risque de blessures. En effet, en début de mouvement, quand le corps est en position de « faiblesse », la tension musculaire est quasi naturelle : cela permet une mobilisation progressive, et diminue ainsi le risque de blessures. Ils sont également une source prolifique d’exercices variés, pour intervenir sur chaque partie du corps. À noter quand même, évaluer sa progression est plus compliqué qu’avec des exercices avec charge, par exemple. Et même s’ils sont peu onéreux, ils se détendent au fil des exercices, et le matériel doit être remplacé plus rapidement que le matériel de musculation dit classique.

3. Comment choisir ses élastiques

Équipement longtemps privilégié par les femmes, les élastiques sont aujourd’hui utilisés par tous, car ils sont un bon complément à l’activité physique. Selon que l’on souhaite galber, tonifier ou sculpter, selon l’objectif de travail, le niveau et la zone du corps concernée, il peut être nécessaire d’utiliser des élastiques différents. Pour de la musculation par exemple, on préférera des bandes de résistance ; pour le stretching, on s’orientera vers des élastiques souples, à faible résistance. Certains élastiques n’ont pas de poignée, ce qui peut rendre difficile la prise en main dans certains exercices. D’ailleurs, les exercices nécessitent parfois un point d’accroche en hauteur, pas toujours évident à trouver !